Témoignages

Si vous êtes un ancien étudiant du Certificat et que vous désirez laisser un témoignage, vous pouvez le faire parvenir à Raphaël Arteau-McNeil par courriel; il sera ensuite ajouté à la suite des autres de cette page.

Nous tenons à remercier tous ceux et celles qui ont pris le temps de laisser un témoignage.

Lynn Cleary, jeune retraitée

Je vous remercie pour ces trois années de bonheur.

Ce que vous nous donnez est une raison de vivre, car dans les livres, quelque part se trouve la vérité... du moins on l'espère. Même si ce n'est pas la vérité, c'est du plaisir, une consolation, une raison de se lever le matin pour découvrir ce que d'autres, avant nous, ont vécu, ressenti, ou compris. Les livres ont une grande valeur, celle de nous faire comprendre que l'on n'est pas seul et que quelque part, dans un temps quelconque, quelqu'un a vécu les mêmes tourments que nous.

Merci beaucoup, ce que vous faites est inestimable.

Joanie Urbain, étudiante universitaire

Le Certificat sur les œuvres marquantes de la culture occidentale fut pour moi l'occasion, non seulement d'étudier l'homme à travers les livres, mais de m'étudier. En explorant des champs variés et des époques différentes de l'humanité, nous comprenons mieux d'où nous venons et où nous allons en tant qu'individu et en tant que société. Outre ces connaissances essentielles, il y a aussi, et surtout, le simple plaisir intellectuel à côtoyer les grands auteurs. Ce fut pour moi une expérience marquante que je souhaite à tous.

Ariane Matton, étudiante en littérature

Les discussions permettent vraiment d'approfondir notre compréhension. De plus, cette formule rend le cours dynamique et différent du reste de mon programme. J'ai adoré ce cours et j'en ressors avec la certitude que je ne lirai plus un livre de la même façon.

Émilie Turmel, 21 ans, étudiante au bacc. intégré en philosophie et littérature

J'aime l'école, vraiment. Ayant toujours bien réussi au niveau académique, mon parcours scolaire était bâti en fonction d'un objectif précis : être acceptée dans une bonne faculté de médecine. Je suivais donc cette route un peu aveuglément, avec l'espoir que la science répondrait à la plupart des grandes questions que je me posais. Cependant, j'avais également un grand intérêt pour d'autres domaines comme l'histoire, la littérature, la philosophie et la politique. Je savais aussi que les études en médecine étaient très accaparantes et qu'il me serait pratiquement impossible d'étancher ma soif de culture générale en parallèle. Bref, une partie de moi refusait de se ranger définitivement du côté d'Hippocrate. Après le CÉGEP, j'ai donc décidé de prendre une année pour me faire plaisir. Au lieu de prendre une sabbatique pour voyager, comme certains étudiants le font, je me suis inscrite au Certificat sur les œuvres marquantes de la culture occidentale. Ce que je croyais être une simple halte s'est révélé être un changement de parcours radical... et la meilleure décision de ma vie! Le Certificat m'a fait réaliser que mon éducation était loin d'être achevée. Il y a tant de Grands Hommes qui méritent d'être écoutés et appréciés à leur juste valeur. Le Certificat donne un accès privilégié à ces connaissances. Il n'est pas question de lire des critiques de Montaigne, des commentateurs de Molière ou de petits extraits éparses de l'Odyssée, bien que cela puisse être utile ultérieurement. Il s'agit plutôt de plonger au cœur des œuvres et de suivre le cheminement de leurs auteurs afin de trouver ce qu'ils ont à nous enseigner, car ce sont eux, les meilleurs professeurs. Évidemment, ce travail d'apprentissage et de réflexion pourrait se faire individuellement, mais le Certificat est un puissant catalyseur qui rassemble des personnes ayant la même curiosité et le même intérêt pour la culture et la connaissance. Les professeurs et les élèves sont tellement passionnés et la méthode pédagogique employée (groupe de discussion) est tellement stimulante que je n'ai pas eu l'impression d'aller à l'école pendant une année entière... et pourtant, je n'ai jamais autant appris en un an ! Bref, le Certificat sur les œuvres marquantes de la culture occidentale vaut le détour. Ma seule déception, c'est qu'il ne dure pas plus longtemps !

Danielle Tremblay (54 ans), bachelière en physiothérapie (1979)

Déjà, dès la promotion de ce programme dans le journal, en hiver 2008, l'idée d'aborder ces grandes œuvres en groupe et accompagnée de personnes qualifiées m'a séduite. Je me suis lancée dans cette aventure. Il est non négligeable de noter que je laissais mari et enfants, avec leur support indispensable, pour vivre cette expérience unique au Québec.

Cette année de lecture a été un temps d'arrêt, un cadeau juste avant la retraite. Et quel beau cadeau ce fut, j'ai l'impression de le déballer encore chaque jour! Jamais je n'ai lu autant de toute ma vie! J'ai travaillé fort parce que j'étais déterminée à compléter ce certificat dans cette seule année. J'ai savouré chaque moment comme un moment privilégié.

Étant beaucoup plus à l'aise dans une piscine, à la course, en vélo ou avec mon conjoint et mes enfants, cette incursion dans ce monde intellectuel a changé ma façon de penser, de discuter, a élargi mon champ d'intérêt, a modifié mes choix de lecture et ma manière de les aborder. Au-delà de la lecture, ce fut une expérience de groupe très enrichissante. Nous y allions allègrement dans nos opinions sur tel livre ou tel auteur selon notre âge, notre sexe, nos intérêts, notre propre histoire, tant en religion, en science, en politique, en histoire, en littérature, qu'en philosophie. Maintenant, dans mes lectures, je reconnais fréquemment des citations d'auteurs qui nous ont accompagnés durant cette année-là !

Je suis contente d'avoir vécu cette expérience à 52 ans! J'espère que ce certificat aura une pérennité pour que plusieurs, comme moi, en bénéficient, quel que soit leur âge!

Merci à Raphaël, à toute l'équipe des professeurs et à l'ensemble des étudiants qui ont partagé avec moi cette expérience inoubliable. Et longue vie au Certificat sur les œuvres marquantes de la culture occidentale!

Guy Dethurens, retraité

Le certificat sur les œuvres marquantes a été pour moi un moment de grâce, un moment marquant, pourrais-je dire. Retraité, j'étais intéressé par la philosophie, mais mes connaissances dans ce domaine étaient faibles, très faibles. Maintenant, elles le sont encore, car c'est un vaste domaine, mais le feu (sacré) est pris et n'est pas près de s'éteindre.

J'ai parcouru ce chemin à raison de deux cours par session, rythme adapté à ma capacité de travail. J'en sors (sortirai, car il me reste encore deux cours à faire) enrichi, vivifié. La source de cet enrichissement, ce sont les lectures, les travaux, les discussions en classe, cette convergence des énergies de chacun et chacune vers un "matériel" commun.

Les découvertes principales ont été pour moi Nietzsche (Par-delà bien et mal), que je prenais, je m'en repens, pour un vieux raseur. Et le Grec Euripide, auteur des Bacchantes, où on voit qu'entre Dionysos l'écervelé et Penthée le roi très sérieux, le plus fou n'est pas celui qu'on pense !

Marie Lamoureux, jeune retraitée, 63 ans

Apprendre. Apprendre de ces auteurs défricheurs de l'humanité. Le faire en toute intelligence en lisant beaucoup et en partageant, dans une démarche intergénérationnelle, le fruit de nos réflexions. Des groupes restreints, des professeurs curieux et respectueux, des discussions toujours étonnantes. Le certificat, c'est ça. Une recette très efficace pour brasser les neurones et, surtout, pour apprendre.

Jean-Thomas Roy, étudiant universitaire

Je remarque un certain préjugé, de nos jours, quant à la valeur de ce qu'on appelle parfois l'éducation classique. Rétrograde et inactuelle sont les mots qu'on emploie. Peut-on pour autant nier l'habileté qu'ont eue certains hommes, au cours de l'histoire, à comprendre et décrire une société, une civilisation et, ultimement, l'Homme? Les auteurs présentés par le Certificat sur les œuvres marquantes peuvent se prétendre d'une telle justesse. Dès lors, comment imaginer de meilleurs professeurs? C'est ainsi que tout est mis en place pour amener un lien direct entre l'œuvre et l'élève. L'enseignement magistral, souvent associé à l'étude d'œuvres classiques, laisse place à la discussion, à la compréhension de la pensée de l'auteur par la collaboration même des élèves. Le Certificat propose l'étude d'un savoir essentiel, toujours aussi actuel, par le biais d'une approche pédagogique moderne et terriblement efficace.

Raynald Gendron, criminologue à la retraite, 64 ans

À quoi j'ai rêvé durant plus de la moitié de ma vie ? À lire quelques-uns des plus grands auteurs de la culture occidentale… de Socrate à Nietzsche, sans oublier Galilée, Tocqueville, Rousseau, Jane Austen, les Évangélistes et plusieurs autres; approfondir certains thèmes, en discuter avec des jeunes tous plus doués les uns que les autres; s'enrichir des points de vue de professeurs passionnés. Voilà en quelques mots ce qu'a été pour moi le Certificat sur les œuvres marquantes de la culture occidentale… et mon rêve s'est réalisé.